Dormant de fenêtre : définition, choix et installation

Dormant fenêtre

Dormant, tableau, croisillon, voici autant de mots qui peuvent parfois confondre lorsqu’on étudie les fenêtres. Si comme nous vous avez déjà été confus par tous ces mots techniques, cet article va certainement vous être utile. Retrouvez dans les paragraphes qui suivent des informations détaillées relatives au dormant de fenêtre.

Quelles sont les différentes parties d’une fenêtre ?

Pour qu’une fenêtre soit complète, elle possède plusieurs parties qu’il est important de connaitre. On remarque les vantaux, les croisillons ou encore les meneaux qui constituent la partie mobile. La partie fixe est quant à elle constituée du dormant.

Qu’appelle-t-on dormant ?

Pour faire simple, le dormant de la fenêtre est cette partie qui ne bouge pas lorsqu’on ouvre les battants. On parle parfois de cadre, car il entoure bien toutes les parties mobiles de la fenêtre. Si le dormant est solidement fixé, toute la fenêtre le sera aussi. Dans le cas contraire, un manque de stabilité du dormant entrainera un déséquilibre de toute la fenêtre lorsqu’elle sera placée.

Le dormant est aussi constitué de 3 parties qui sont les paumelles aussi connues sous le nom de charnières, la traverse haute et la traverse basse. Ce sont les charnières qui vont permettre à vos battants de se mouvoir. Et, les traverses haute et basse sont les parties horizontales en haut et en bas du cadre.

À quoi sert le dormant ?

En termes d’utilité, le dormant permet à la fenêtre d’être étanche et lui permet aussi de bien isoler la pièce ou la fenêtre est installée. Lors de la pose d’une fenêtre, il faut arriver à bien isoler le dormant pour que la fenêtre soit efficace.

À côté de sa capacité à isoler la fenêtre et de la rendre étanche, le dormant donne aussi à la fenêtre un style particulier par sa couleur ou ses matériaux de conception, ou encore par son éclat.

Comment choisir une fenêtre avec un bon dormant ?

Le choix du dormant détermine la qualité de la fenêtre que vous aurez choisie. Il faut pour cela faire attention aux matières utilisées pour la fabrication du dormant. En PVC, en bois ou en aluminium, le dormant fabriqué avec ces différents matériaux peut avoir des avantages comme des inconvénients.

Le PVC a l’avantage d’être moins couteux tandis que l’aluminium est l’un des plus couteux qui peut néanmoins être très élégant et robuste. Le prix du bois dépend de l’essence qui sera utilisée pour la fabrication de la fenêtre, mais c’est un matériau qui apporte chaleur et cachet à la maison. Toutefois, il faut prévoir un budget pour entretenir la fenêtre afin qu’elle résiste à l’humidité et aux insectes. L’aluminium est parfois couteux, mais les fenêtres sont élégantes, et résistantes. Un mélange des matériaux peut aussi aboutir à des dormants solides et isolants.

Comment installer le dormant d’une fenêtre ?

Le dormant de la fenêtre est installé en fonction de la pose choisie pour installer la fenêtre. Peu importe la technique de pose, le dormant sera installé en premier soit dans la maçonnerie ou dans le bois (pose en tunnel), dans les feuillures du tableau (dans une pose en feuillure) ou contre le mur en le fixant avec des pattes de fixation (dans une pose en applique).


Tous les articles : pose d’une fenêtre