Fonction ALEA Excel : apprendre à l’utiliser

Fonction ALEA Excel

Une chose est de faire une formation en informatique, l’autre est de maîtriser les logiciels importants incorporés sur un ordinateur notamment ceux relatifs au traitement et analyse des données comme Excel. Il est le meilleur logiciel office qui s’occupe du traitement et d’analyse des données grâce à ces multiples fonctions très maniables et pratiques telle que la fonction ALEA. Cette dernière se consacre à la gestion des nombres aléatoires. Vous manifester l’ambition de maîtriser les fonctions Excel et plus précisément la fonction ALEA pour être plus productif dans vos analyses de données, cet article est le vôtre. Nous essayerons à travers ce développement d’apporter une lumière sur l’utilisation approfondie et efficiente de cette fonction incontournable dans la maîtrise des analyses avec Excel.

La fonction ALEA Excel : que comprendre ?

Cette nouvelle fonction de Microsoft Excel sert à générer des nombres réels aléatoires dans un intervalle de (0 ; 1). En français, elle est connue sous l’appellation de Randbetween() ou Alea.entre.bornes() et s’occupe de l’analyse des nombres décimaux. Chaque fois que cette feuille de calcul est appliquée, de nouveau nombre décimal est affiché, F9 est la touche pouvant vous faciliter l’obtention de ces nouveaux nombres aléatoires.

Pour le faire, inscrivez dans les parenthèses deux caractères a et b, soit une valeur minimum et une valeur maximum bien précises. Exemple : ALEA()*(b-a)+a. Ainsi, dès que vous l’appliquez, Excel vous mettra à disposition des aléatoires se trouvant ces deux bornes.

Générer une plage de donnée avec cette fonction

En toute évidence, pour produire une plage de nombres aléatoires, donnez-vous le temps de sélectionner en premier la plage concernée puis, cliquez dans la 1ère cellule de plage de donnée. Ensuite, intégrez la fonction aléatoire de votre préférence avant d’appuyer simultanément sur les touches CTRL & ENTER pour assister au miracle qui en découlera.

Il en sera de même pour chacun de vos appuis ou action sur F9 ou dans Excel, car de nouveaux résultats vous seront présentés. Par ailleurs, il est important de reconnaître que la syntaxe de la fonction ALEA suit une procédure hors tout argument.

La fonction ALEA est-elle compatible avec toutes les versions ?

Comme on l’annonçait un plus haut la fonction ALEA est une fonction récente de Microsoft Excel, soit 2010. Il y a alors de quoi s’inquiéter sur sa compatibilité avec les Excel précédents à cette époque, mais il n’y a pas péril en la demeure. Le concepteur de ce logiciel a œuvré en lui donnant une grande maniabilité, ALEA marche avec les Excel d’avant 2010.

Elle marche avec les versions Excel : 2016, 2013, 2011 pour Mac, 2010, 2007, 2003 et 2000 pour Windows. Un effort louable du promoteur d’ALEA. Ainsi, pour les versions avant 2010, il suffira de basculer en mode calcul Sur Ordre ; pour trouver ce mode, allez dans Outils puis sélectionnez l’onglet calcul et cocher ‘’Sur Ordre’’.

Exemple

Exemple fonction ALEA

Application de la fonction ALEA

L’usage de la fonction se faire simplement par l’option barre des formules dans l’onglet fichier, dans cette partie, on sélectionne le mode calcul puis on coche la case Manuel pour s’appliquer. Quand on sélectionne F9, on recalcule les cellules du classeur, MAJ + F9 pour celles de la feuille active, mais CTRL+ALT+F9 pour prendre en compte le recalcule de toutes les formules du classeur et de la feuille.

La formule la plus courante pour y parvenir facilement est : =ALEA()*([max]-[min])+[min]. Les bornes de votre opération doivent comprendre une valeur minimale et une valeur maximale sans oublier les parenthèses.


Tous les articles : excel