Pose d’une fenêtre en applique : tout ce qu’il faut savoir

Pose fenêtre applique

La pose en applique est une des techniques les plus utilisées lors de l’installation de fenêtre. Selon cette technique, on installe simplement la fenêtre contre le mur intérieur. Voici tout ce que vous devez savoir pour réussir la pose.

Les éléments à ne pas négliger lors d’une pose

Isolation et étanchéité, voici deux qualificatifs qui doivent caractériser votre fenêtre une fois qu’elle sera installée. Une fenêtre bien isolante vous permettra de faire des économies sur vos factures. Pour atteindre cet objectif, rien ne doit être laissé au hasard partant de la prise de mesure au nettoyage de l’espace dédié afin de finir avec la pose à proprement parlé.

La prise des mesures pour réussir la pose en applique

La réussite d’une pose en applique passe aussi par une bonne prise de mesure en millimètre. Il faut considérer les mesures de la hauteur sous plafond ainsi que la hauteur et la largeur à l’intérieur du tableau. Il faut aussi mesurer l’épaisseur du matériau isolant ainsi que la hauteur de l’allège.

Petite définition : le tableau indique l’espace qui est dédié pour recevoir votre fenêtre et l’allège indique la distance qui sépare le sol du bas de ce tableau.

Les étapes à suivre pour la pose

Nettoyer convenablement le tableau : tous résidus et poussière doivent être retirés du tableau afin de bien faire adhérer la fenêtre.

Veillez sur l’étanchéité : vous devez vérifier l’état de l’aplomb de l’équerrage et des niveaux. Un joint précomprimé doit être placé sur tout le bas du tableau ainsi que sur une partie des deux côtés verticaux (en allant du bas vers le haut.)

Préparer la nouvelle fenêtre : retirez les deux ouvrants de la fenêtre et rajoutez à l’huisserie de la fenêtre un joint précomprimé. Rajoutez les pattes de fixations à chaque extrémité et fixez-les avec des boulons sur le tableau. Il faut avoir au préalable repéré les endroits où les équerres doivent être percées sur le mur. Le perçage doit se faire au moins à 60 mm des arêtes de la maçonnerie. Attention à ne pas fixer tous les boulons dans un premier temps.

Installation du dormant de la fenêtre : placez ce dormant au niveau du tableau et fixez les pattes de fixations sur le mur. Ensuite, vérifiez à nouveau l’aplomb, l’équerrage et les niveaux. Si tout semble correct, vous pouvez continuer par mettre toutes les autres fixations. Dans le cas contraire, veillez à résoudre tout dysfonctionnement au niveau de la maçonnerie ou de l’équilibre de la fenêtre avant de continuer.

Renforcer l’étanchéité : il faut rajouter une autre couche de mastic au niveau du contour du dormant que l’on vient de positionner à l’intérieur et à l’extérieur. Pour plus d’efficacité, on peut aussi placer un renvoi d’eau à l’extérieur qu’on renforcera par des joints.

Pose des battants : on finalise par la pose des battants.

En fonction du type d’ouverture de la fenêtre, il faut respecter certains réglages spéciaux :

Pour la fenêtre coulissante, il ne faut pas oublier de déplacer vers le bas le crochet-penne de l’ouvrant.

Pour la fenêtre oscillo-battante il faut faire un réglage des rouleaux (avec une clé de 11 ce qui permettra de plaquer l’ouvrant).


Tous les articles : pose d’une fenêtre