Pose d’une fenêtre en feuillure : tout ce qu’il faut savoir

Pose fenêtre feuillure

Avec de la bonne volonté et un peu d’expertise, on peut arriver à placer soi-même sa propre fenêtre sans être obligé de débourser de l’argent pour faire appel à un professionnel. Pour vous aider à réussir, nous vous avons décrit les étapes les plus importantes lors d’une pose de fenêtre en feuillure.

Les éléments à ne pas négliger lors d’une pose

On parle de pose en feuillure pour indiquer que la fenêtre se trouve intégrée au mur. Ce sont les entailles qui sont dans le mur qui sont appelées feuillure. Que ce soit une fenêtre en PVC, aluminium ou bois, la fenêtre doit répondre aux critères d’isolation et d’étanchéité. Pour cela des précautions doivent être prises lors de la prise de mesure et de la pose.

La prise des mesures pour réussir la pose en feuillure

Les mesures à prendre en compte sont la hauteur et la largeur du fond du tableau, la hauteur de l’allège (la distance entre le mur du sol et celui du bas du tableau). Il ne faut pas oublier les mesures de la hauteur et la largeur de l’intérieur du tableau. Et, pour finir, vous devez aussi mesurer la profondeur du cadre.

NB : le tableau ici indique l’espace dédié à recevoir la fenêtre.

Une fois les mesures prises, il faut les noter en millimètre et choisir la fenêtre selon le chiffre le plus petit entre la largeur du haut, celle du milieu et celle du bas du tableau.

Les étapes à suivre pour la pose

Vous avez réussi votre prise de mesure, vous avez désormais votre fenêtre, il ne vous suffit qu’à la poser. Voici comment vous devez procéder :

Préparer le tableau : en général la pose en feuillure est utilisée en rénovation, et, dans ce cas, il faut au préalable avoir retiré l’ancienne fenêtre délicatement.

Une meuleuse vous aidera à couper les pattes de fixation. Ensuite, il faudra se servir d’un pied-de-biche pour débouter le dormant. S’il arrive que la maçonnerie se dégrade lors du retrait des vantaux, il faut boucher tous les trous et s’assurer d’avoir des surfaces planes.

Adapter la nouvelle fenêtre : si en mesurant la taille ou l’épaisseur de la nouvelle fenêtre les mesures ne sont pas conformes à celle des feuillures, il est possible de les élargir avec un burin.

Assurer l’isolation : un joint permettra d’assurer l’étanchéité de l’espace ou la fenêtre va être posée. Le joint ne doit pas être découpé et doit être mis tout le long du tableau ainsi que sur les côtés de la fenêtre.

Poser en premier le dormant de la nouvelle fenêtre : on retire la partie mobile de la nouvelle fenêtre avant de positionner dans l’ouverture le dormant. Assurez-vous qu’il soit bien inséré sur les feuillures. Mettez des cales s’il le faut, mais ne laissez aucun vide dans la menuiserie. Fixez ensemble les pattes de fixation et de scellement.

Poser ensuite les vantaux : il sera plus facile de monter les vantaux sur un dormant qui est déjà solide. Placez convenablement les parties vitrées et essayez de les ouvrir.

Vérifier l’étanchéité finale : bouchez tous les éventuels trous de chaque côté avec du mastic.

Vous pouvez aussi installer un volet roulant pour plus d’isolation.


Tous les articles : pose d’une fenêtre